Le dessin: 5 conseils de base

1- Le matériel:

Le matériel dans le dessin ou la peinture est le point de départ. Seulement, on peut très vite se perdre dans la multitude de choix possible proposée sur le marché. Quelles marques choisir? Quel genre de papier utiliser? Quel crayon acheter?  Quel type de pinceau? Etc…

Pour le moment, on va se concentrer sur le matériel nécessaire propre du dessin au crayon gris afin de débuter correctement sans dépenser des fortunes inutilement. N’oubliez pas que ce n’est pas le matériel très coûteux des grandes marques qui fera en sorte que tout d’un coup, vous arriverez à faire de magnifiques dessins. Ce n’est pas le matériel qui fait l’artiste!

  • Les crayons: Pas de crayon, pas de dessin! Personnellement, je vous conseille de débuter avec un crayon classique HB (la marque Bic Gilbert fera l’affaire). Avec le crayon HB, vous pourrez commencer à dessiner, tout en sachant faire des dégradés fluides et propres. C’est un crayon incroyable qui permet d’obtenir un gris très léger et clair, tout comme un gris très foncé et profond. Il est possible de réaliser des dessins magnifiques avec de très belles nuances de gris juste avec un seul crayon HB! Bien entendu, cela demande une certaine maîtrise. Mais ne vous inquiétez pas, nous verrons prochainement ensemble “comment dessiner avec un seul crayon HB”. Je ne saurais que trop vous conseiller de ne pas dépenser des fortunes dans des boîtes de crayons gris contenant toute une gamme de nuances. Cela ne vous rendra pas service! Au contraire, ce sera chercher la facilité. Dessiner avec du matériel précaire vous apprendra à être inventif et vous obligera à acquérir une maîtrise totale de votre seul et unique crayon.
  • Le papier: Pas de papier, biiiien…. pas de dessin non plus! Surtout, ne faites pas comme moi qui pendant des années a dessiné sur des feuilles quadrillées pendant les cours de mathématique. C’est mal! Par pitié, dessinez sur du bon papier. Le papier Canson “C” à grain, est par exemples un très bon papier rapport qualité prix. Il est idéal pour le dessin grâce à son grain fin. De plus, il est très résistant au gommage répété sans pour autant s’abîmer. Le papier Canson “C” à grain est polyvalent. Ce type de papier est aussi bien utilisé pour les techniques sèches que humides. On peut y faire des dessins ou des croquis au crayon, au bic, au fusain ou encore utiliser l’encre, l’aquarelle et même la gouache. C‘est pas magnifique ça?!? Bien entendu, il existe d’autres marques et d’autres épaisseurs de papier. Mais, pour débuter avec du bon matériel pas trop cher, pour réaliser ses premiers croquis et dessins, c’est parfait!
  • La gomme: Utilisez une gomme classique blanche comme les gommes scolaires très répandues de la marque Pelikan. Il existe différents styles de gommes adaptés pour ce que l’on veut faire, que ce soit du crayon ou du fusain. Mais, nous verrons cela plus tard, dans un autre article, où je vous donnerai quelques trucs et astuces sur “comment bien utiliser la gomme”. Ne sous-estimer pas la puissance de la gomme! D’abord, c’est magique parce que… bien… ça efface! Ensuite, il est possible de l’utiliser aussi pour créer certains effets dans ses dessins.

Ci-dessous, une vidéo speed drawing de la Khaleesi de “Game of thrones”, réalisé uniquement au crayon HB!

 

 

2- Recopier n’est pas une honte:

Certaines personnes vous diront d’un air supérieur : “C’est pas mal, mais tu as recopié!Et, je vous incite à répondre: “Oui, et alors! Il faut bien commencer par quelques choses!!!” C’est en recopiant des artistes que l’on admire, que l’on aiguise son regard, sa technique et son imagination. Mais, faites attention car…

  • …suivre quelqu’un, c’est toujours être derrière! Ce que je veux dire par là, c’est que recopier un artiste pour débuter, c’est bien. D’ailleurs, je vous y encourage vivement. Mais, évitez de tomber dans le piège de faire uniquement cela. Le but est de trouver votre propre voie, votre propre style, votre propre trait. Recopier vos artistes favoris peut vous y aider.
  • …recopier, oui! Décalquer, non! Décalquer est réservé pour des travaux et projets bien précis. Ne décalquez pas le travail de quelqu’un d’autre, uniquement le vôtre! Décalquez le dessin ou l’illustration d’un autre artiste ne vous aidera en rien. Cela ne vous apprendra absolument rien non plus. A part peut-être, comment savoir bien décalquer. Winking smile

En conclusion, n’ayez pas peur de recopier, de vous inspirer des autres. Moi-même, je l’ai fait à mes débuts et ça m’a beaucoup apporté! Recopier différents styles graphiques est aussi très bénéfique. Que ce soit du comics, du manga, du réalisme, des natures mortes ou du portait. Ne vous cantonnez pas dans un style en particulier. Testez, cherchez, lancez-vous des défis. Si vous vous dites: “Non, ça, c’est pas possible! Je n’arriverai pas à recopier un Michel-Ange!!!” Et bien, si, essayez quand-même! Ne restez pas dans votre zone de confort, prenez des risques. Prenez le risque de faire un dessin raté, c’est comme ça que l’on apprend!

3- Soyez patient, très patient:

Dans le dessin, la peinture, l’art ou peu importe le domaine qui demande une certaine maîtrise technique, il faut être patient. Vous devez…

  • persister et réessayer. Ne vous découragez surtout pas! C’est bien en forgeant que l’on devient forgeron, n’est-ce pas? Alors, c’est donc en dessinant que l’on devient dessinateur. Apprenez de vos échecs et recommencez. Vous ne pourrez que vous améliorer.
  • analyser vos dessins et croquis. Prenez un moment pour réunir tous vos dessins ou croquis afin de chercher et comprendre vos erreurs. De cette manière, vous pourrez les corriger par la suite dans vos prochains dessins ou croquis. Cela permet également de se rendre compte de son évolution et aussi de se motiver.
  • avoir une autocritique honnête de vos dessins et croquis. Il faut savoir se rendre compte quand un dessin est raté, moyen ou réussi. Et quand vous le jugez réussi, prenez un moment pour vous féliciter, c’est très important. Smile
  • demander l’avis des autres. Sauf celui de votre maman, il ne sera pas objectif . Winking smile Montrez vos dessins, n’ayez pas peur de la critique. Tant que la critique est constructive, ce sera bénéfique pour vous. Avoir un avis extérieur valable, peut vous apporter beaucoup.

4-  Être un “éternel insatisfait”? Oui, mais…. non!

Il faut trouver un juste milieu dans “l’éternel insatisfaction”. Certes, l’insatisfaction permet d’évoluer car on veut aller plus loin et que l’on pousse la critique au maximum. Mais attention, ça peut aussi…

  • vous dégoûter car l’éternel insatisfait ne s’aperçoit pas de son évolution. En fait, on pense que l’on n’évolue carrément plus et on a la sensation de tourner en rond. Ce qui amène à une frustration profonde et permanente. Il est très important de pouvoir se rendre compte de ses réussites et de connaître ses qualités, ses points forts, mais aussi ses points faibles. L’éternel insatisfait veut atteindre la perfection. C’est un combat perdu d’avance… Je pars du principe qu’un dessin ou une peinture n’est jamais réellement terminé. Il est toujours possible de le retoucher et de le corriger. On pourrait passer une vie entière sur un seul tableau.
Dessin numérique de Léonard de vinci et sa Mona Lisa
Dessin numérique de Léonard de Vinci et sa Mona Lisa

5- Il n’y a pas de secret! En fait, si, il y en a un:

Le secret, c’est vous! Vous devez…

  • dessiner encore et encore. Dessinez tous les jours, ne fut-ce que 1 croquis. C’est pas une blague!
  • faire des exercices. Nous verrons ensemble par la suite “comment entretenir son dessin par des exercices simples et variés”. Si vous ne vous sentez pas l’âme de faire un dessin ou un croquis sur la journée, ce n’est pas grave… Mais alors, faites des exercices tels que des dégradés, travail de trait, etc… Peu importe, du moment que vous êtes en contact avec le papier et votre crayon.
  • lire des livres sur la peinture et le dessin. Des livres sur l’anatomie, la perspective, sur l’histoire de l’art, des biographies d’ancien maîtres peuvent également être très inspirants. Soyez une véritable éponge!
  • entretenir votre sens de l’observation. Regardez le monde qui vous entoure avec des yeux de peintre. Analysez tout ce que vous voyez. Visualisez des lignes imaginaires de perspective dans votre environnement. Observez l’attitude et le visage des gens dans le tram ou le métro. Vous devez les photographier avec votre œil. Faire de la peinture ou du dessin permet de voir ce que les autres ne voient pas. Vous verrez le monde d’un œil différent. Et ce sera votre monde.
  • dessiner encore et encore. Je sais, je l’ai déjà dit. C’est juste un rappel. Winking smile
  • observer les autres artistes dessiner ou peindre. Si possible, parler avec eux. Leurs conseils peuvent être très instructifs et riches d’enseignement.
  • avoir un petit carnet de croquis sur vous en permanence. N’hésitez pas à sortir votre carnet de croquis quand vous voyez quelque chose qui vous intéresse pour le croquer. Que vous soyez dehors, chez des amis ou aux toilettes, ce carnet doit être votre meilleur ami.


Voilà, ce sont les premiers conseils que j’ai à vous donner si vous voulez vous lancer dans le dessin. Si vous avez des remarques ou des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Vous pouvez également partager l’article! ça fait toujours plaisir! Smile

Et n’oubliez pas: “La seul limite, c’est l’imagination!”

Envoi
User Review
0 (0 votes)
Dessin, comment bien débuter!
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  • 9
    Partages
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement mon guide "Dessiner et comprendre l'anatomie" en bonus!