Introduction:

Dans cet article, je vais me concentrer uniquement sur ma transition du dessin traditionnel à l’art numérique.

Je vous expliquerai pourquoi je me suis intéressé à l’art numérique, les préjugés et théories que j’avais sur tout ce qui touchait à l’art numérique, les difficultées que j’ai rencontrées en voulant apprendre le dessin numérique et comment je les ai résolues.

Si vous voulez en savoir plus sur mon parcours d’artiste, je vous raconte toute mon histoire dans mon premier article “Pourquoi ce blog sur le dessin?”.

Mes préjugés sur l’art numérique:

Tablete graphique Wacom cintiq 13 HD

Il y a de cela environ 10 à 12 ans, j’avais plein de théories et de jugements infondés sur tout ce qui touchait à l’art numérique. J’étais tellement ignorant dans le domaine que mes idées étaient devenues assez radicales. Et comme on le sait tous, l’ignorance peut parfois amener à la bêtise.

Pour moi dessiner avec une tablette graphique était synonyme de tricherie. J’avais des discours du genre: “Les tablettes graphiques, c’est pour les gens qui ne savent pas dessiner!”; “Je parie qu’ils n’arrivent à rien si tu leurs donnes un crayon et un papier!”; “Jamais on ne me verra sur une tablette graphique!”. Ne jamais dire jamais! Winking smile

Des phrases idiotes de ce calibre, j’en avais toute une panoplie. Je suis certain que ce sont des phrases que vous-même, vous avez déjà entendu.

J’étais une sorte de puriste de l’art traditionnel. Pour moi, le dessin et la peinture devaient se pratiquer avec un crayon et des pinceaux sur une feuille de papier ou sur une toile. Je n’arrivais pas à concevoir la démarche de faire de l’art numérique. D’ailleurs, pour moi, à l’époque, ce n’était pas de “l’art”.

Et la lumière fut:

La Chute des anges de Gustave Doré

Tout a commencé il y a environ 5 ans, lorsque mon beau-frère m’annonce que dans sa boîte, ils ont un projet de jeu vidéo et qu’ils sont à la recherche de quelqu’un pour en créer les character design (lui et ses deux frères ont fondé leur boîte d’applications et de jeux vidéo pour mobiles “Vetasoft” il y a de cela plusieurs années).

Intéressés par mes dessins et créations, ils m’ont proposé de me lancer dans l’aventure. Pourtant, je ne connaissais absolument rien à l’art numérique. Mais, j’étais passionné et je le suis encore, de jeu vidéo. Oui, j’ai un petit côté geek. Winking smile

C’était pour moi l’occasion d’accomplir un de mes rêves, participer à la création d’un jeu vidéo. C’était aussi le moment pour moi de me rendre compte que mes théories ridicules sur l’art numérique étaient en contradictions totale avec mes propres envies.

J’ai toujours voulu faire du dessin animé ou créer un jeu vidéo, mais je ne me rendais pas compte à l’époque que pour y arriver, il fallait passer par le numérique. Pourtant, c’est tellement logique!

On ne peut pas dire: “J’adore les décors et le character design des personnages dans ce jeu vidéo! C’est magnifique!” et en même temps dire: “Mais ce ne sont pas des artistes qui les ont créés!”. Cela n’a pas de sens!

Le jour où j’ai compris ça, parce que ça m’a sauté en plein dans la figure, j’ai mis toutes mes théories et concepts absurdes sur l’art numérique à la poubelle.

Un nouveau monde artistique s’offrait à moi. Une nouvelle manière de dessiner. Un nouvel apprentissage plein de défis. Et, j’adore ça! Smile

Un parcours long et difficile:

Le pont au-dessus du chaos de John Martin

L’apprentissage fut compliqué et laborieux, mais tellement passionnant! Je me suis très vite pris au jeu.

J’ai commencé petit à petit à essayer de comprendre le logiciel “Adobe Photoshop”. Ce ne fut pas évident pour moi car j’étais quelqu’un qui de base n’était pas familier avec les ordinateurs.

De plus, je dessinais sur une tablette graphique que je qualifierais de “standard”. Ce fut assez compliqué de dessiner avec la main sur la tablette graphique et le regard vers l’écran d’ordinateur. Quand on est habitué depuis des années à regarder son crayon glisser sur le papier, le concept de la tablette graphique est difficile à prendre en main.

Wacom intuos - photo Darren Higgins

Mais, je ne me suis pas découragé pour autant. J’ai donc décidé de suivre une formation en ligne de 2 ou 3 semaines d’initiation sur les bases de “Photoshop” après mes heures de travail.

J’ai complété ma formation en ligne sur “Photoshop” avec beaucoup d’apprentissages personnels et quand je bloquais ou ne trouvais pas la solution à mon problème, j’allais voir des vidéos tutos sur le net. Mais, j’ai surtout eu envie d’y arriver et beaucoup de passion! J’étais devenu complètement accro. Smile

Je suis parvenu à réaliser mes premières illustrations numériques non sans peine. Je me suis rendu compte que je prenais énormément de temps à réaliser la moindre illustration numérique. Je réfléchissais encore beaucoup trop à ce que je devais faire et à comment le réaliser. Je n’étais clairement pas encore à l’aise à la maîtrise du logiciel “Adobe Photoshop” et manquais de dextérité quant à l’utilisation du stylet de la tablette graphique.

Illustration Photoshop en 2013

Je n’étais pas satisfait de mes résultats. Mais, je refusais qu’un logiciel et qu’une tablette graphique me tiennent tête. L’art numérique m’avait déclaré la guerre et je n’allais pas me laisser faire! Winking smile

Il est temps d’investir: 

J’étais comme une éponge. Tout d’un coup, tout m’intéressait et je voulais tout savoir, tout apprendre. J’ai donc décidé de passer au niveau supérieur en commençant par investir dans une tablette graphique digne de ce nom, ainsi que dans un PC capable de supporter des logiciels graphiques demandant certaines ressources.

Je fis donc l’achat d’une tablette “Wacom Cintiq 13 hd”. Certes, cela m’a demandé un budget conséquent, mais ça en valait le coup! Aujourd’hui encore, je travaille avec le même matériel. Cette tablette allait changer ma vie dans le monde de l’art numérique! Smile

Tablette graphique Wacom cintiq 13HD

Je ne suis pas en train de dire que c’est la tablette graphique Wacom Cintiq qui tout d’un coup allait rendre mes illustrations fantastiques. Mais, ça m’a beaucoup aidé à retrouver une aisance dans le dessin avec une meilleur dextérité, un meilleur trait et une facilité de déplacement avec le stylet accru, comparé à une tablette graphique “standard”. Pour moi, c’était comme dessiner sur une feuille de papier ou une toile.

Je venais de planter mon premier drapeau sur le champ de bataille! Winking smile

Je voulais tout savoir et tout apprendre:

Je suis parti en quête de formation. Je voulais élargir mon panel de compétences et ma vision sur l’art numérique. Je suivis donc une formation à temps plein de 3 mois, dédiée à “l’univers du jeu vidéo” en tant que graphiste.

Accompagné des jeunes développeurs faisant également partie de la formation, nous avons créé un mini jeu de plateforme au terme des 3 mois de formation. C’était une expérience inoubliable.

Au fur et à mesure, je m’inscrivis à diverses formations d’initiations aux logiciels numériques tels que: “Adobe After effect” pour le montage vidéo et l’animation, “Blender” pour la modélisation 3D, “ZBrush” pour le sculpting 3D. Mais, je continuais bien entendu, à apprendre également par mes propres moyens. Je me penchais aussi sur d’autres logiciels tels que “TV Paint”, un logiciel dédié à la création de dessin animé.

Modélisation et compositing 3D avec Blender

Je continuais à progresser et à gagner du terrain sur le champ de bataille! Smile

Et maintenant, tu en es où?

Aujourd’hui, je continue à apprendre. Le monde artistique, que ce soit du dessin traditionnel ou de l’art numérique demande un apprentissage constant et perpétuel. Cela ne s’arrête jamais.

On a beau dessiner et peindre depuis son enfance, on continue tout de même à en apprendre davantage. On apprend par soi-même, on apprend en discutant et en partageant avec d’autres artistes. Et, c’est cela qui est extraordinaire.

Je continue à explorer l’univers de l’art numérique, mais je me suis concentré essentiellement sur l’illustration et l’animation. Le monde de la modélisation et du sculpting 3D est fascinant, mais je me sens plus à l’aise dans l’illustration.

Illustration Photoshop en 2016

Je continue également à faire des tests sur d’autres logiciels numériques pour réaliser mes illustrations ou animations car je suis un insatiable curieux. Et, que c’est toujours intéressant de voir comment les autres logiciels fonctionnent.

Par exemples, j’ai fait la découverte de “Krita”. Contrairement à “Adobe Photoshop”, “Krita” est entièrement dédié à l’illustration numérique. Je dois dire que ce logiciel m’a beaucoup séduit. Smile

Première illustration sur Krita en 2018

Mes conseils si vous voulez vous lancer dans l’art numérique:

Tout d’abord, je ne peux que trop vous conseiller d’investir dans une tablette graphique. Faire de l’illustration numérique avec une souris va tout simplement vous dégoûter à vie et vous n’aurez plus envie de retenter l’expérience.

Surtout, n’investissez pas dans du matériel coûteux comme une tablette Wacom Cintiq si vous n’avez jamais fais de l’illustration numérique.

Une tablette graphique “standard” pour essayer et voir si l’art numérique vous plaît sera largement suffisant pour débuter. Elles sont tout à fait abordables. Personnellement, j’ai commencé avec une tablette graphique standard Wacom intuos CTL-480.

WACOM Intuos CTL-480

Ensuite, trouvez un logiciel dédié à l’art numérique GRATUIT. Tant que vous ne savez pas si l’art numérique vous plaît, évitez de faire des dépenses inutiles. Il existe plusieurs logiciels téléchargeables gratuitement. Comme par exemple: Paint Tool Sai, Manga Studio etc… Certains sont meilleurs que d’autres, bien évidemment en fonction de chacun. Mais, cela ne reste que mon avis.

Personnellement, je vous conseille le logiciel open source “Krita”. Son interface est intuitive, ses brushs (pinceaux) par défaut sont vraiment excellents et il possède des outils et fonctions vraiment intéressants. De plus, il y a une communauté qui ne cesse de s’accroître autour de “Krita”. Vous arriverez assez rapidement à trouver une réponse sur le net à un problème rencontré. Smile

Si vous n’avez pas l’habitude des logiciels numériques, allez sur le net pour trouver des tutos afin d’apprendre à vous repérer sur votre interface. Connaître votre interface est capital!

Mon interface Krita

N’hésitez pas à essayer les différents outils et pinceaux sur un document vierge avant de vous lancer dans une illustration approfondie. Familiarisez-vous d’abord avec votre tablette et votre logiciel ainsi qu’avec les outils et fonctions qu’ils proposent.

Essayer, c’est l’adopter:

amour numérique

L’art numérique m’a ouvert d’autres horizons et perspectives. L’art numérique m’a permis de créer de nouvelles choses et d’en découvrir d’autres.

Aujourd’hui, quand j’entends des gens dire sur l’art numérique: c’est bon pour les tricheurs et les incompétents” ou “ça enlève beaucoup de mérite à l’artiste”. Je ne suis absolument pas d’accord. Pourtant, à une certaine époque, c’était mes propres propos.

Un jour, quelqu’un a posté un commentaire sur ma page Facebook sur une de mes publications. Je venais de poster une illustration numérique.

La personne a écrit sèchement: “Et alors? Tu es fier de toi? Tu sais faire quoi sans ton logiciel?!”. J’ai donc gentiment invité cette personne à faire un tour sur ma page pour qu’il s’en rende compte par lui-même. Winking smile

Ce que la plupart des gens oublient ou ne pensent pas, c’est qu’avant de dessiner sur logiciel, il faut avant tout savoir dessiner. Le logiciel ne fait pas tout à notre place! Les gens pensent que sans le numérique, on ne vaut plus rien. Je suis bien placé pour savoir que les personnes qui ont ce genre de pensées “agressives”, n’ont en fait jamais essayé le dessin numérique et sont comme moi à une certaine époque, complètement ignorant sur le sujet.

L’art numérique est loin d’être facile. Cela demande de longues heures d’apprentissages, de recherches, d’échecs et d’expériences avant de pouvoir réussir une illustration correcte et être un minimum satisfait du résultat.

Pour moi, l’art numérique est une technique artistique comme une autre. Si vous voulez apprendre et maîtriser une technique de peinture que vous ne connaissez pas, le travail et l’acharnement, accompagnés parfois de belles crises de nerfs pour y arriver, sera le même … Winking smile

Vegeta en colère

Mais il faut continuer à persévérer malgré tout!

Pour conclure:

Si jamais vous avez toujours été intrigué par l’univers du numérique ou que vous êtes comme moi, à une certaine époque, plein de préjugés et réticent à tout ce qui touche à cet univers. A vous tous, je vous dis: “ESSAYEZ!”

Essayez, ensuite vous pourrez juger. Peut-être que vous n’accrocherez pas au concept, mais au moins, vous pourrez avoir un avis fondé sur base de quelque chose. Et qui sait, peut-être qu’au final, vous serez comme moi et deviendrez complètement accro à l’art numérique. Winking smile

J’espère avoir attisé votre curiosité sur l’art numérique et tout ce qui s’en approche. C’est vraiment un univers passionnant. Si vous en avez l’occasion, jetez-vous à l’eau. Les possibilités sont infinies.

Pour moi, la guerre n’est pas finie. Mais une chose est sûre, je continuerai d’avancer. Winking smile

Soldats Inconnus

Si cet article vous a plu et qu’il peut intéresser une de vos connaissance, n’hésitez pas à le partager. Smile

Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, télécharger mon guide gratuit “Dessiner et comprendre l’anatomie”.

Et, pourquoi ne pas faire un tour tant que vous êtes là pour visiter ma galerie et jeter un œil à mes illustrations numériques?

Je vous dis à bientôt pour d’autres aventures artistiques et n’oubliez pas: “La seule limite, c’est l’imagination!”.

Envoi
User Review
0 (0 votes)
Du dessin traditionnel à l’art numérique
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage
Étiqueté avec :    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement mon guide "Dessiner et comprendre l'anatomie" en bonus!