Qui est Milo Manara?

Milo Manara

Milo Manara est né le 12 septembre à Luson en Italie.

Manara débute la bande dessinée en dessinant pour un fascicule bon marché très répandu dans les kiosques. Mais c’est en 1983 que sa carrière décolle avec l’apparition du premier volume “Le déclic”.

“Le déclic” lui vaut instantanément un immense succès et une réputation sulfureuse et fait de lui le maître de la bande dessinée érotique des années 80.

Il collabore également avec Hugo Pratt pour le scénario de “Un été indien” en 1987, ainsi que celui de “El Gaucho” sept ans plus tard.

C’est en 2015 qu’apparaît le premier tome “Le Caravage”-La palette et l’épée.

 

Qui est Le Caravage?

Judith et Holopherne - Le Caravage

Michelangelo Merisi da Caravaggio, ou Le Caravage. Est un peintre Italien né en 1571 à Milan et mort en 1610.

Le Caravage était un peintre susceptible, passionné et bagarreur. En 1606, il tua un homme lors d’une bagarre et s’enfuit de Rome avec sa tête mise à prix.

Le Caravage est un de mes peintres favoris. On reconnaît aisément son style grâce à ses compositions dramatiques, très théâtrale. Mais surtout à l’utilisation du clair-obscur dans ses œuvres, le passage de la lumière à l’obscurité laisse peu de place aux valeurs intermédiaires.

Je consacrerai un article dédié au Caravage, car il y a bien entendu beaucoup plus à dire à son sujet et sur ses œuvres .

 

Le Caravage – La palette et l’épée (tome 1)

Le Caravage de Milo Manara

Une histoire sublimée par Manara:

Milo Manara veut scrupuleusement respecter la biographie du Caravage sans la romancer, ou du moins aussi peu que possible. L’histoire débute en 1592, quand Le Caravage arrive à Rome désireux d’intégrer un atelier.

On ressent l’envie de Manara de décrire et de faire ressentir le caractère fort du Caravage. Dès les premières pages on est embarqué par l’écriture. Le caractère trempé, passionné et bagarreur du Caravage est très vite introduit ainsi que la rencontre de ses amis, de ses ennemis, des mécènes influents mais aussi des femmes et concubines qui seront ses modèles attitré à la réalisation de ses œuvres.

Le Caravage de Milo Manara

Fillide Melandroni, Anna Bianchini et Maddalena Antognetti, sont des prostituées connues qui apparaissent comme des femmes et des personnalités religieuses, y compris la Vierge et des Saintes diverses dans ses tableaux. Ce qui causera l’interdiction par l’église de montrer certaines œuvres, voir de les détruire. Tous ces faits sont parcourus par Manara ce qui ne fait que accentuer le réalisme, la justesse et la crédibilité de l’histoire du Caravage.

Manara sait raconter les histoires et les illustrer de manière à ce que la ville de Rome soit elle même un personnage. Elle est imposante, dangereuse et superbe à la fois. Manara nous offre une ville magnifiquement illustrée. Les couleurs, les dégradés et les décors sont d’une netteté et d’une véritable élégance. Manara réussi le pari de nous faire vivre avec facilité ce que devait être la vie à Rome à cette époque et ce peu importe la classe sociale.

Milo Manara - Le Caravage

On sent que Manara accorde de l’importance à la construction de ses personnages secondaires. Ils avaient tous une place importante dans la vie de Caravage. Il était entouré d’un petit cercle d’élus qui le soutenaient et l’inspiraient.

C’est l’importance qu’a accordé Manara à tout cela qui fait que son récit suit un fil conducteur solide et émouvant. On y croit et on finit par s’attacher au personnage du Caravage. Le Caravage était considéré comme “un génie rebelle” dans l’histoire de l’art. Manara nous le démontre parfaitement dans sa bande dessinée.

Au fil des pages on retrouve la création des plus grandes œuvres du Caravage. Dont ses premières commandes de sujet sacré, reproduites par la main experte de Manara. Si on connaît l’oeuvre du Caravage on revoit ses œuvres majeures avec un immense plaisir. Si on ne connaît pas l’oeuvre du Caravage on découvre un artiste incroyable. Dans tous les cas, on aime ce qu’on lit et ce que l’on voit. Open-mouthed smile

Milo Manara - Le Caravage (2)

 

En conclusion:

Je n’ai qu’une seule envie, me procurer le deuxième et dernier tome, “La grâce”.

Le Caravage - La grâce- Milo Manara

J’ai adoré me plonger dans cette bande dessinée dédié au Caravage au récit et à l’illustration maîtrisé. Manara nous prouve qu’il est un grand illustrateur et qu’il va à l’essentiel dans la narration.

Que vous soyez un admirateur des travaux réalisé par Le Caravage (comme moi) ou non. On ne peut que tomber sous le charme de l’ambiance que nous propose Milo Manara.

Si vous ne connaissez pas les travaux du Caravage ainsi que son histoire, c’est une manière très agréable de commencer à le connaître et/ou d’en savoir plus.

Pour ma part, je vais me procurer le deuxième tome “La grâce” car je suis impatient de le lire et je vous ferais un retour de mon ressenti. Mais pour l’avoir déjà furtivement parcouru je peux dores et déjà vous dire que c’est un régal pour les yeux! Winking smile

Cliquez ici pour vous procurer le premier tome “La palette et l’épée”. Smile

N’hésitez pas à donner votre avis en commentaire si vous l’avez déjà lu ou quand vous l’aurez lu. Votre avis m’intéresse!

Si cet article vous a plu et qu’il peut intéresser une de vos connaissance, n’hésitez pas à le partager.

Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, téléchargez mon guide gratuit “Dessiner et comprendre l’anatomie”.

Je vous dis à bientôt pour d’autres aventures artistiques. Winking smile

Envoi
User Review
0 (0 votes)
“Le Caravage” de Milo Manara (tome 1)
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez gratuitement mon guide "Dessiner et comprendre l'anatomie" en bonus!